Les océans, de par leur immensité et leur richesse, peuvent sembler indestructibles. Malheureusement, ce n’est pas le cas. En effet, la biodiversité marine est en déclin, la température des eaux augmente, la pollution plastique asphyxie les océans, l’acidification des eaux détruit les coraux… De plus, l‘Indianocéanie est l’un des 34 points chauds de la biodiversité mondiale. Cela signifie que notre biodiversité, et par conséquent, nos récifs coralliens, sont en danger. 

En quoi les récifs coralliens sont-ils essentiels à nos États insulaires ?

Non. Les récifs  ne sont pas “juste des rochers”. Leur complexité en fait des écosystèmes uniques. Il s’agit d’ailleurs d’un patrimoine naturel extraordinairement riche de biodiversité. De plus, ils ont un rôle vital non seulement pour nos populations mais aussi nos économies :

  • protection de nos zones côtières  : 97% de l’énergie des vagues est brisée par les récifs
  • sécurité alimentaire : beaucoup de poissons sont abrités dans les récifs
  • attrait touristique conséquent : plongée, snorkeling, …

Un patrimoine menacé et qui a besoin d’aide

L’océan Indien occidental compte 16% des récifs coralliens mondiaux. Pourtant ces récifs sont sous pression. Et les menaces sont nombreuses : changement climatique, pollution, aménagement des littoraux,  destruction, acidification des océans, …

La Commission de l’océan Indien oeuvre pour le suivi et la préservation de ces écosystèmes. Ces actions ont été menées à travers plusieurs projets : ISLANDS et Biodiversité (financés par l’Union européenne), GDZCOI (financé par le Fonds français pour l’environnement mondial) :

  • création d’un Réseau régional récifs coralliens en 1997
  • élaboration du premier rapport sur l’état des récifs coralliens dans l’océan Indien occidental. Ce rapport a notamment été  présenté en marge de la 32ème Assemblée générale de l’Initiative internationale pour les récifs coralliens (ICRI), en 2017
  • renforcement des capacités (biologistes marins,  équipes de surveillance des récifs, universités, instituts de recherche et gestionnaires des aires marines nationales protégées)
  • renforcement des réseaux régionaux de conservation des écosystèmes naturels à l’instar du Réseau récifs
  • restauration des récifs

Le saviez-vous ?

Le deuxième plus grand événement de blanchissement de l’océan Indien occidental a eu lieu en 2016, avec un peu plus d’un tiers des sites affectés par un blanchissement sévère.

Le saviez-vous ?

Il suffit que la température de l’eau augmente de 1° pour que les coraux blanchissent !

Le saviez-vous ?

Il existe plusieurs types de récifs :
frangeants : bordant les côtes
barrières : délimitant le lagon
banc corallien : en pleine mer sur un haut fond
atolls : en forme d’anneau.
Consulter la plaquette “État des récifs coralliens des pays de la COI