Nouvelle étape significative dans le domaine de la formation en santé avec le lancement du tout premier Master en épidémiologie de terrain. Ce master est piloté par le Centre de contrôle et de prévention des maladies – One Health de l’océan Indien. Il s’inscrit dans le cadre du Réseau SEGA – One Health. Soutenu par l’Agence française de développement et l’Union européenne, il bénéficie d’un portage académique et d’une diplomation assurés par le Mauritius Institute of Health.

Pour qui ? Cette formation est destinée aux professionnels de santé de la région. 18 apprenants ont été sélectionnés pour cette première cohorte. Il s’agit de professionnels issus des ministères en charge de la Santé, de l’Élevage et de l’Environnement

Pourquoi ? Avec les défis constants posés par les épidémies, la nécessité de disposer de professionnels qualifiés en épidémiologie de terrain n’a jamais été aussi pressante. En effet, ce master permet aux apprenants de développer des compétences approfondies et essentielles pour surveiller, prévenir et contrôler les épidémies.

Quelles différences avec la formation FETP-Frontline ?

La formation FETP-Frontline est une formation courte. D’une durée de 13 semaines, cette formation a déjà permis la certification de 205 épidémiologistes de terrain dans la région. Elle permet aux apprenants d’obtenir 28 crédits européens (ECTS). Le FETP-Frontline constitue d’ailleurs l’un des modules du Master FETP. 

À l’instar de cette formation courte, le Master FETP adopte une approche One Health. D’un durée de 2 ans, il permettra aux apprenants d’approfondir les compétences nécessaires à l’épidémiologie de terrain, notamment :

  • référentiels en surveillance et riposte,
  • analyses de données,
  • méthodologie de recherche,
  • éthique, etc.

Le Master s’articulera autour de théorie (25%) et de pratique (75%). Stages, projets tutorés, mémoire… les apprenants seront guidés par une cinquantaine d’intervenants d’institutions clés, telles que :

  • l’Institut national de santé publique et communautaire
  • l’Agence régionale de santé de La Réunion
  • le CIRAD
  • Santé Publique France
  • l’Institut Pasteur de Madagascar, etc.

Quels avantages pour la région ?

Le lancement de ce Master en épidémiologie de terrain témoigne de l’engagement de la COI, de l’AFD et de l’UE à renforcer les capacités locales en matière de santé. En formant des experts locaux, la région se dote des ressources nécessaires pour répondre de manière autonome et efficace aux futures menaces sanitaires. Ce programme contribue également à renforcer les systèmes de santé en fournissant des données fiables et des analyses précises pour orienter les décisions.

Témoignages

Xavier Deparis, Formateur

Directeur de la veille et sécurité sanitaire - ARS La Réunion

Les étudiants sont issus des pays de la COI et forment un groupe très homogène au niveau des acquis puisqu’ils ont tous le niveau de la formation FETP – Frontline. L’enseignement est très opérationnel, ce qui le rend particulièrement vivant et agréable à réaliser. La participation des étudiants est remarquable, ainsi que leur motivation.

Le travail en amont réalisé par les formateurs pour préparer les cours demande du temps. Mais c’est le prix à payer pour proposer aux étudiants une formation de qualité.La bonne collaboration entre les enseignants est un point fort. Elle est essentielle à la réussite du master et à celle des étudiants.

Outiati Ahmed Selemane, Apprenante

Chargée de la surveillance de la Direction Régionale de la Santé d’Anjouan

Au regard du poste que j’occupe et mes responsabilités qui sont centrales dans la région sanitaire d’Anjouan, et mon apport dans le dispositif national de surveillance et riposte aux épidémies aux Comores, cette formation est une réelle opportunité afin de parfaire mes compétences et assurer pleinement les tâches qui sont les miennes.

Je compte pouvoir mieux aider mon pays et ma région dans le combat que nous menons contre les épidémies, et ce, au bénéfice de la population des Comores en particulier et de l’Indianocéanie en général.

Haingotiana Zo Harimamy Andrianasandratra, Apprenante

Assistante technique à la Direction des Services Vétérinaires

Cette formation Master FETP est très importante car elle renforce nos compétences et savoir-faire en matière de surveillance et de gestion des phénomènes de santé et des épidémies.

Cela nous permettra d’apporter des innovations dans l’amélioration continue de la qualité des systèmes et du réseau de surveillance en santé animale et dans le cadre de la collaboration One Health à Madagascar, voire au niveau des îles de l’océan Indien.

Nilesh Gopaul, Apprenant

Technicien de Laboratoire médical en Virologie

Cette formation en épidémiologie de terrain représente une opportunité essentielle et cruciale pour :

  • enrichir mon rôle de technicien de laboratoire médical en virologie
  • élargir mes compétences dans une approche ‘one-health’
  • approfondir ma compréhension des maladies infectieuses
  • renforcer ma contribution à la santé publique.

Merna Armade, Apprenante

Responsable de la santé publique - Unité de contrôle des vecteurs

Comprendre les schémas, les causes et effets des pathologies dans des populations spécifiques aide le personnel chargé de la lutte antivectorielle à identifier les vecteurs responsables de la transmission des maladies.

Ces connaissances sont essentielles pour mettre au point des interventions ciblées, telles que des stratégies de lutte antivectorielle, et pour prévoir et prévenir les épidémies.