Interview avec Kotomangazafy Stephason

Stephason F. Kotomangazafy est directeur de la Météorologie appliquée à Météo Madagascar. Il est également expert national du projet BRIO.

Les prévisions météo aident-elles le secteur de la santé ?

Plusieurs maladies
infectieuses ou chroniques sont directement ou 
indirectement sensibles au climat. La gestion de cette sensibilité exige de nouvelles relations de travail plus efficaces entre le secteur santé et les fournisseurs de données et d’informations climatiques. ALADIN-Climat peut nous aider sur la fourniture et l’utilisation de produits d’informations climatiques pour la détection et la réponse précoces aux maladies telles que le paludisme et la peste.

Comment ALADIN-Climat (beaucoup plus précis que les modèles actuels) pourra nous aider ?

L’apport de la haute résolution sur la distribution spatiale des précipitations pour les îles à fort relief comme Madagascar est frappant. Notre île-continent compte 5600 km de côte. ALADIN-Climat peut améliorer le cadre écologique, économique et de planification de la gestion intégrée des zones côtières .

Donc la pêche, mais aussi l’agriculture ?

ALADIN-Climat peut aider Madagascar à se développer durablement avec le secteur Agriculture-Élevage-Pêche comme pilier d’une économie verte à vocation agricole, résilient aux effets du changement climatique, contribuant significativement au PIB, assurant l’autonomie alimentaire de la population rurale et urbaine, s’élargissant aux marchés extérieurs.

Et dans le secteur énergétique ?

ALADIN-Climat peut nous aider à réaliser la Nouvelle Politique Énergétique (NPE) qui soutient la transition vers du mix de production pour l’électricité et l’éclairage, utilisant 80% de ressources renouvelables. Sa résolution lui permet de préciser la déclinaison des tendances climatiques de grande échelle sur des territoires malagasy.

DÉCOUVREZ L’INTERVIEW COMPLÈTE

Voulez-vous en connaitre plus sur le projet BRIO ?

Découvrez vite l'infographie du projet BRIO !

Lisez plus d'interviews sur le sujet BRIO !

Cliquez ici pour lire plus d’interviews d’experts