En un mois et demi, l’OSIRIS II a parcouru 7 116 milles marins dans le cadre d’une mission régionale de surveillance des pêches . Cette patrouille régionale, embarquant six inspecteurs des pêches de trois pays, a parcouru sept zones économiques exclusives des États membres du Plan régional de surveillance des pêches (PRSP). Elle a aussi marqué la présence des inspecteurs sur le terrain à des fins de contrôle et de dissuasion.

Dissuader et prévenir

En effet, c’est pour dissuader et prévenir la pêche illégale, non déclarée et non réglementée (INN) que de telles patrouilles sont menées. Ce mécanisme est important pour réduire les pertes considérables que l’océan Indien occidental subit dans ce domaine. À ce jour, plus de 40 missions similaires ont été effectuées.

Perfectionner les compétences

Cette mission fut aussi l’occasion de tester de nouvelles approches afin que la région soit plus efficace dans la lutte contre la pêche INN. Aujourd’hui, le PRSP a élargi son réseau et fluidifié son système d’échange d’informations, renforcé sa gouvernance et raffermi la coopération régionale qui est le plus sûr moyen de lutter contre la pêche illégale.

Télécharger le communiqué