La remise de matériel a été effectuée dans le respect des mesures barrières (port de masques, désinfection des mains et du matériel).

Le 18 mai 2020, la Commission de l’océan Indien (COI) a officiellement remis au Gouvernement des Comores une caméra thermique médicale dotée de tablette. Cet équipement, d’une valeur de 30 500 euros, renforcera les capacités de surveillance et de contrôle sanitaire aux frontières. La caméra thermique sera placée à l’aéroport international Prince Said Ibrahim. Cet achat a été rendu possible grâce au projet RSIE 3 de la COI financé par l’Agence française de développement (AFD) dans le cadre de l’initiative « COVID 19 – Santé en Commun ».

Un expert en appui

La COI a apporte également un appui en matière d’expertises. Le Dr Alain Rakotoarisoa, médecin – épidémiologiste de l’Unité de veille sanitaire (UVS) de la COI,  est ainsi arrivé aux Comores le samedi 16 mai 2020. Il a pu effectuer le déplacement grâce au vol spécialement affrété par le Gouvernement comorien pour rapatrier les ressortissants nationaux de Maurice. L’expert de la COI apportera un appui ciblé au ministère de la Santé dans l’organisation, le renforcement et le fonctionnement du système national de surveillance épidémiologique et de riposte contre les épidémies : Covid-19 mais aussi dengue et autres maladies infectieuses. Ce soutien en expertises promeut et met en œuvre l’approche One Health liant santé humaine, animale et environnementale.

Le réseau SEGA-One Health au coeur du dispositif

À travers ce don de matériel et cet appui technique, la COI témoigne de son engagement à soutenir les Comores dans la lutte régionale contre la pandémie de Covid-19. C’est une première étape qui annoncent d’autres actions et remises de matériels aux Comores.

Le réseau SEGA-One Health et les experts de l’Unité de veille sanitaire de la COI qui le coordonnent sont au cœur de la réponse collective face au Covid-19. L’ensemble des professionnels et institutions membres du réseau sont en alerte. Ils partagent l’information et assurent ainsi une veille sanitaire renforcée dans l’Indianocéanie. Au-delà de son initiative “COVID-19 – Santé en Commun”, l’AFD s’est affirmée, durant plus d’une décennie, comme le partenaire privilégiée de la santé publique en Indianocéanie. En effet, la COI et l’AFD entretiennent un partenariat confiant et amplifié dans ce secteur depuis 2009 à travers les cycles de projets RSIE et le réseau SEGA-One Health.

Consulter le communiqué de presse