Port-Louis (Maurice), 10 août 2020 – La Commission de l’océan Indien (COI) a remis au ministère de la Santé et du Bien-être de la République de Maurice des matériels et équipements médicaux pour renforcer les capacités nationales de réponse face à la Covid-19. La cérémonie officielle de remise s’est tenue le 10 août 2020 au Caudan Arts Centre à Port-Louis. Le plan de riposte de la COI, soutenu par la France au travers de l’Agence française de développement (AFD) à travers son initiative « COVID 19 – Santé en Commun », vise à renforcer les capacités de surveillance, de diagnostic et de prise en charge dans les Etats membres de la COI.

Grâce aux efforts de la COI et à l’appui de l’AFD, ces moyens arrivent à point nommé, au moment où le pays maintient une forte vigilance face au risque épidémique et travaille sur un calendrier de réouverture des frontières.

Un premier lot d’équipements pour Maurice

Ce premier lot d’équipements qui est remis au ministère mauricien de la Santé et du Bien-être est composé de réactifs PCR permettant de réaliser 50 000 tests
diagnostiques nécessaires au contact tracing et au dépistage au niveau communautaire. Il contient également des équipements de protection dont 15 200 masques de protection de haute performance (FFP2 et N95), 30 500 blouses, surblouses et combinaisons, des lunettes de protection pour les professionnels de
santé en contact avec les malades ainsi que d’autres équipements requis pour la prise en charge des malades de la Covid-19.

Ces équipements contribueront au renforcement des capacités diagnostiques, de protection des personnels et du dispositif de prise en charge.

L’accent a été mis aussi sur l’amélioration des sites de quarantaine existants. Un appui en expertise a été mobilisé, grâce au partenariat entre la COI et le CHU de La Réunion, pour le renforcement du centre d’isolement de Souillac et pour le projet de construction d’une unité à pression négative.

Accompagner Maurice dans la mise à niveau de son système de santé

Enfin, la COI s’est vue dotée de moyens financiers complémentaires (Facilité d’Amorçage, de Préparation et de Suivi des Projets sur financement AFD) pour accompagner Maurice, notamment les ministères de la Santé et du Bien-Être ainsi que de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire, dans la mise à niveau de son système de santé à l’aune du Règlement Sanitaire International de l’Organisation mondiale de la santé et de l’Organisaiton internationale de la santé animale. Cette mise à niveau rentre dans le cadre du programme de coopération technique « volet santé » qui accompagne le prêt de contingence de la France via l’AFD à Maurice pour 300 millions d’euros.

Dans les prochains jours, les autres États membres de la COI recevront à leur tour une partie du matériel et de équipements médicaux pour lutter contre la Covid-19. D’autres lots d’équipements viendront compléter ces dons dans les prochaines semaines.

Le plan de riposte de la COI a bénéficié d’un don de la France à hauteur de 4,5 millions € financés par l’AFD dans le cadre du projet RSIE3 (Réseau de surveillance et d’investigation épidémiologique). Cet appui conséquent a permis à la COI d’élaborer et de mettre en oeuvre son deuxième plan de riposte qui couvre les Comores, Madagascar, Maurice et les Seychelles. Il a permis de procéder à l’achat d’équipements et de médicaments afin de soutenir les efforts des États membres pour protéger les populations contre la pandémie de la Covid-19.

Les matériels et équipements distribués dans les États membres demeurent un apport important au regard du risque persistant dans la région. Le plan de riposte de la COI est un exemple concret de la plus-value de la coopération régionale en santé publique et du partenariat COI-AFD en faveur des biens publics régionaux.

Pour rappel

La COI a mis en oeuvre, dès la mi-février, ce plan d’urgence de lutte contre la pandémie de la Covid-19 qui démontre s’il en était encore besoin l’importance de la coopération régionale en santé publique. Au coeur de cette coopération, il y a le réseau SEGA-One Health de la COI, véritable sentinelle santé de l’Indianocéanie. Soutenu par la France au travers de l’AFD grâce au projet RSIE3 et coordonné par l’Unité de veille sanitaire de la COI, le réseau SEGA-One Health réunit 250 professionnels de santé humaine et animale des États membres. Ce faisant, la COI est en mesure de soutenir ses États membres au plus près de leurs besoins.

Health care equipment
Digital thermometer100
Blood pressure apparatus (digital)10
Infrared forehead thermometer150
Syringe pump perfusor10
Infusion pump infusomat10
Personal protective equipment (PPE)
Surgical mask10000
Face mask (FFP2)5200
Protective clothes (gown,…)30500
Safety glasses and goggles1000
Face shield7600
Sterillium (hand sanitizer)200
Laboratory reagents
PCR SARS-CoV2 Reagents50000
Health care equipment
Patient monitor with all accessories6
Central monitoring System1
Extracorporeal membrane
oxygenation (ECMO Veino-veineuse)
2
Etomidate (anaesthetic) (Vials)200
Personal protective equipment (PPE)
Bleach wipes (boxes)500
Extended nitrile gloves (box of 100 units)400
Télécharger le communiqué
Lire les discours