Interview avec Marie-Dominique Leroux, chercheur climat de Météo France à la Reunion

L’Indianocéanie est la 3ème région du monde la plusexposée aux catastrophes naturelles. Comment se défendre?

L’idéal est de pouvoir anticiper les catastrophes naturelles à la fois sur le court terme (prévision météo) mais aussi sur le long terme (anticipation et adaptation) pour adapter notre infrastructure (habitat, ressources en eau, etc.) en réponse.

ALADIN est un « génie de la météo », 10 fois plus précisque les modèles actuels. Présentez-le nous.
ALADIN-Climat est un modèle de climat régional capable d’affiner à une résolution de 12 km les projections climatiques d’un modèle global, typiquement de 150 à 200km de résolution sur une zone d’intérêt comme le sud-ouest de l’océan indien.

.

.

Le projet BRIO-Building Resilience in the Indian Oceana mis en place le modèle Aladin-Océan Indien.Concrètement, qui va bénéficier de cet outil ?
L’outil de modélisation a été utilisé pour affiner les projections climatiques à l’échelle régionale. Des simulations ont été effectuées grâce aux super calculateurs de Météo-France sur une majeure partie de la zone du Sud-Ouest de l’océan Indien. Ces prévisions climatiques (températures, précipitations, indicateurs climatiques, vents, etc.) pourront être utilisés par les services météorologiques des pays participants au projet BRIO (Comores, Madagascar,Maurice, Seychelles).

Le changement climatique pourvous en 1 seul mot ?
Extrême.

.

Téléchargez l’interview

Voulez-vous en connaitre plus sur le projet BRIO ?

Découvrez vite l'infographie du projet BRIO !

Lisez plus d'interviews sur le sujet BRIO !

Cliquez ici pour lire plus d’interviews d’experts