Dans le contexte de pandémie de Covid-19, la sécurité doit être assurée. Continuellement. Ainsi, le Centre régional de fusion d’information maritime (CRFIM) et le Centre régional de coordination des opérations (CRCOcontinuent à assurer la surveillance et le contrôle de la zone maritime de l’océan Indien occidental. Soutenus par la COI à travers le programme MASE financé par l’Union européenne, les deux centres régionaux ont mis en place de nouvelles méthodes de travail pour s’adapter aux consignes en vigueur.

L’océan Indien n’est pas épargné par cette crise sanitaire

Depuis plusieurs semaines, la pandémie du Covid-19 a plongé plusieurs pays dans une crise sanitaire inédite suivie d’un ralentissement économique conséquent. La région de l’océan Indien n’est pas épargnée et plusieurs pays riverains ont décrété l’état d’urgence sanitaire. Décisions souvent accompagnées d’un confinement national pour aplanir la courbe de l’épidémie.

Les Républiques de Madagascar et des Seychelles, qui abritent respectivement le CRFIM et le CRCO, ont également eu recours à des mesures d’urgences. La direction des deux centres a activé un plan de continuité de certaines activités en cohérence avec les décisions des pouvoirs publics.

À ce jour, le gouvernement malgache a décrété l’urgence sanitaire dans trois villes (Analamanga, Antananarivo et Toamasina) initialement pour une durée de 15 jours. Cette période a été prolongée de 15 jours et prendra fin le 20 avril prochain. Cette décision impose :

  • une restriction partielle des mouvements de la population dans ces localités
  • la fermeture de l’aéroport
  • l’interdiction pour les navires (croisières) d’accoster les différents ports de la Grande Ile.

Un fonctionnement remanié pour le CRFIM et le CRCO

CRFIM COVIDLes 5 Officiers de liaison internationaux (OLI) actuellement en poste au CRFIM sont passés en télétravail.

Une équipe d’appui restreinte assure une permanence, en service minimum au CRFIM.

 

 

CRCO COVIDLe CRCO s’est également soumis aux restrictions nationales de l’Etat hôte. Le Centre a opté pour le télétravail dans la mesure du possible comme recommandé par le gouvernement seychellois. Les 6 OLI travaillent désormais de chez eux depuis 2 semaines et ce jusqu’à nouvel ordre.

Toutefois, considéré comme un service essentiel, le CRCO continue d’assurer un service continu (H24/7J7). Cela est rendu possible grâce à la présence du personnel de soutien (watchstanders) au Centre. Le service de permanence des OLI est également maintenu. Ainsi, l’OLI de garde est chargé de coordonner avec l’équipe en service pour préparer le briefing journalier ainsi que les activités du watchfloor.

Covid-19 : réorganisation et adaptation

La pandémie Covid-19 a poussé plusieurs organisations à repenser leur manière de travailler au quotidien. Cette crise sanitaire sans précédent met au défi non seulement l’organisation du travail mais également la capacité d’adaptation des structures. Les centres régionaux sont dotés aujourd’hui de matériels de pointe. Malgré la situation complexe actuelle, ces derniers leur permettent :

  • de faire du télétravail tout en restant en contact avec les collègues et partenaires
  • de continuer à mener leurs missions de surveillance et de contrôle maritimes
Mécanisme régional de sécurité maritime
English version