MESSAGE DE S.E.M. JEAN MARIE LE GUEN

DES LIENS INDÉFECTIBLES
La France sait combien la Commission de l’océan Indien (COI) est essentielle à la cohésion et au développement de l’Indianocéanie. C’est la raison pour laquelle elle n’a jamais relâché son soutien et son attachement à l’organisation au cours de ces trente dernières années. La COI est aujourd’hui plus solide que jamais, comme l’attestent l’intérêt qu’elle suscite au-delà de sa zone d’influence et le renforcement de ses principaux projets.

Aussi, assurer la présidence française de la COI à la suite d’André Vallini a été pour moi un honneur et une grande satisfaction, en particulier en cette année 2016 qui aura été importante sous beaucoup d’aspects. La COI a accueilli en juillet dernier un nouveau Secrétaire général en la personne de M. Hamada Madi, dont la riche expérience au service de l’Union des Comores constitue la meilleure garantie d’une gestion efficace et inclusive de toute la diversité de l’Indianocéanie. Je tiens par ailleurs à souligner l’apport unanimement reconnu de son prédécesseur, M. Jean Claude de l’Estrac.

RA2016
Télécharger