Bilan d’une année, dernière année d’un mandat… 

Arrivé à la tête du Secrétariat Général en 2008, ce rapport est par conséquent celui de la dernière année de mon mandat. Il m’offre l’occasion de dresser un bilan des avancées les plus significatives de cette période.

Prenant appui sur l’héritage de mes prédécesseurs, j’ai tenu à apporter ma pierre à l’édifice de cette organisation et à renforcer son efficacité et sa pertinence.

En mettant mon expérience diplomatique au service de la COI, j’ai la
satisfaction d’être parvenu à institutionnaliser son rôle dans les négociations régionales et internationales, afin qu’elle soit mieux représentée dans les grands débats internationaux et qu’elle puisse mieux défendre les intérêts insulaires de ses Etats membres.

Au niveau interne, des étapes importantes ont été franchies pour obtenir l’agrément de contribution et faire de l’organisation une « référence régionale». Nous disposons aujourd’hui du cadre, des outils et des textes nécessaires. Cet agrément, comme vous le savez, nous permettra d’avoir nos propres procédures et d’obtenir des financements hors projets sur des programmations plus thématiques. Parallèlement, des financements alternatifs à la contribution des Etats membres ont été mis en place dans le budget du Secrétariat. Ils représentent environ 20% du budget annuel en 2011. Il s’agit d’appuis institutionnels de la BAD, de l’UE et de la France, mais également d’apports des projets, en échange de services communs mis à leur disposition par le Secrétariat Général (hébergement, services informatiques…).

RA2009(2)
Télécharger