Les Etats de la région conviennent de la pérennisation, de l’élargissement et de la consolidation de l’architecture de sécurité maritime. C’était lors d’un atelier sur un programme MASE 2.0. en soutien à cette architecture qui s’est tenue à Antananarivo sous l’égide de la présidence malgache en exercice du Conseil des ministres de la COI le 10 novembre 2022.

Les travaux ont permis de prendre la mesure des résultats du programme MASE et de convenir des axes d’une seconde phase. Objectif: ancrer durablement l’architecture régional de sécurité maritime.

Pour rappel, le programme MASE mis en œuvre par la COI sur financement de l’Union européenne a culminé en 2018 avec la signature d’Accords régionaux d’échange d’information maritime et d’opérations coordonnées en mer. Ces deux accords ont permis l’établissement d’un Centre régional de fusion d’information maritime (CRFIM) à Madagascar et d’un Centre régional de coordination opérationnelle (CRCO) aux Seychelles.

Appelant au développement continu de l’architecture de sécurité maritime, le ministre de la Défense nationale de Madagascar, ministre des Affaires étrangères p.i et président en exercice de la COI a résumé l’avis de tous: “les résultats sont allés bien au-delà de ceux initialement attendus”. Il faut donc bâtir sur les acquis solides du programme MASE, sur l’engagement des Etats signataires des Accords, sur la volonté commune de coopération pour la sécurité maritime, sur l’intérêt des Etats de la région et des partenaires et sur les résultats concrets des Centres régionaux pour assurer une continuité dans le soutien à l’architecture régionale de sécurité maritime.

Architecture de sécurité maritime
Communiqué de presse
Discours du ministre de la Défense nationale et ministre AE p.i.
Discours du Secrétaire général de la COI