Les meilleurs projets seront présentés devant un comité régional le 27 août alors que l’école gagnante verra son installation financée à hauteur de 3 000 euros.  

La classe est regroupée autour d’une table sur laquelle se trouvent des éoliennes, panneaux PV et piles à combustible à hydrogène miniatures qu’ils ont préalablement montés. Les élèves utilisent l’énergie stockée par ces mini-installations pour faire fonctionner un ventilateur et des lumières LED. A l’aide de multimètres, ils mesurent même le courant électrique produit. Ils sont complètement concentrés sur ces exercices qui ont pour but de les sensibiliser aux énergies durables, parfois sans même le réaliser.

Apprendre en faisant

La pédagogie active prône l’apprentissage expérientiel, aussi décrit comme « apprendre en faisant ». Cette approche éducative s’applique aussi bien aux matières traditionnelles qu’aux thématiques émergentes, telles que les énergies renouvelables.

C’est une des raisons pour lesquelles le programme ENERGIES, financé par l’Union européenne, a choisi de doter 85 Eco-Schools secondaires de la région de kits pédagogiques portant sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, un projet qui s’insère dans une logique de développement de connaissances collaborative.

Selon un document explicatif : « Le choix s’est porté sur un kit très complet, disponible à la fois en anglais et en français, proposant des manuels imprimés pour sa prise en main ainsi que des expériences à conduire en classe. Un CD-Rom comportant de nombreuses autres ressources vient également compléter ce kit. Cet outil permet aux enseignants de pouvoir disposer d’un matériel pédagogique de qualité, ludique et complet pour aborder les ER/EE avec leurs élèves qui peuvent manipuler ces maquettes miniatures le tout, bien sûr, en approfondissant leurs connaissances scientifiques ».

Mais cette initiative va bien plus loin que la simple expérimentation avec les kits.

Concours régional

Mise en place par la Fondation pour l’éducation à l’environnement (FEE), le réseau Eco-Schools qui regroupe au total 250 écoles dans l’océan Indien accorde une place particulière aux thématiques liées au développement durable, dont celle des énergies renouvelables.

C’est donc tout naturellement que le programme ENERGIES organise une compétition régionale en collaboration avec les Eco-Schools de la région. En effet, 85 Eco-Schools des pays bénéficiaires du programme, en l’occurrence les Comores (3), Madagascar (21), Maurice (50) et les Seychelles (11), ont été retenues pour prendre part à ce concours qui les permettront de mettre en pratique les leçons apprises grâce aux kits pédagogiques.

Suite à la distribution des kits dans les 85 Eco-Schools en mars de cette année, des consultants nationaux sélectionnés par le programme ENERGIES ont formé les instituteurs des écoles participantes à l’utilisation de ceux-ci, cela dans un but précis : l’élaboration d’un projet d’installation fonctionnant avec une énergie renouvelable ou répondant à une approche valorisant l’efficacité énergétique par les élèves.

Finale le 27 août 2019

En effet, un maximum de cinq écoles par pays a été présélectionné dans les quatre pays pour concevoir et présenter un dossier de présentation de projet. « Ce dossier doit présenter le concept, les tenants et aboutissants, la valeur ajoutée de cette installation ou de ce nouveau principe pour l’école, ainsi qu’un budget détaillé », souligne le document explicatif.

Ces projets ont ensuite été présentés devant des comités nationaux qui ont sélectionné une soumission par pays. Les quatre équipes retenues auront ensuite la lourde tâche de défendre leurs projets à l’oral devant un comité régional le 27 août 2019 à Maurice. Chaque équipe sera composée d’un enseignant et de deux élèves. L’école gagnante remportera une enveloppe de 3 000 euros pour la mise en œuvre de son projet.