Ensemble, bâtissons l’Indianocéanie

Au début des années quatre-vingt, des hommes d’Etat, préoccupés par l’étroitesse etla fragilité de leurs Etats, ont donné corps, avec courage, à leur vision de l’avenir, en scellant le 10 janvier 1984, à Victoria aux Seychelles, une coopération fondée sur la solidarité et la gestion partagée des spécificités régionales.

Grâce à leur sagesse, notre organisation, unique en son genre, a su ajuster sesn orientations stratégiques et ses actions afin de répondre toujours mieux aux
problématiques spécifiques du développement liées à notre insularité.

La Commission de l’océan Indien (COI) a su capitaliser le savoir-faire et l’attachement des hommes et des femmes qui l’ont accompagnée dans ses premiers pas. Devenue incontournable, les populations des Etats membres la veulent désormais lisible, visible, audible et transparente, pour porter haut la voix des petits Etats insulaires en développement et recevoir l’attention qu’elle mérite de la part de la communauté internationale.

Un travail important est fait au quotidien dans cette direction par le Président du
Conseil des ministres et le Secrétaire général. La Présidence du Conseil de la COI est une fonction noble, passionnante et exigeante.
Je l’ai assumée en 2013 avec humilité et responsabilité.

Elle est noble, parce qu’elle préside aux destinées d’une noble cause : celle de la
défense, de l’affirmation et de la promotion d’une identité indianocéanique. Nos pays, proches les uns des autres, partagent en effet des valeurs communes.

RA2013
Télécharger