Consolider la stabilité régionale

Il nous apparaît indispensable de promouvoir avec la plus grande énergie une culture de sécurité maritime indianocéanique. Cette exigence vaut en particulier pour la piraterie qui hypothèque la mise en valeur de notre espace maritime et se pose aujourd’hui en obstacle majeur du développement de nos économies. Restaurer entre nous et autour de nous cet espace de liberté, de sécurité et de justice est à mes yeux une priorité fondamentale. La création de la cellule anti-piraterie aux Seychelles est en ce sens un grand pas en avant dans cette lutte pour sécuriser notre espace régional.

La présidence seychelloise est également très engagée dans le processus de sortie de crise à Madagascar. Nous ne pouvons en effet parler d’intégration ou d’échanges économiques renforcés dans notre région sans aider notre île sœur à retrouver la stabilité. Nous nous emploierons à continuer le travail exceptionnel mené par la présidence mauricienne, en nous appuyantsur les contacts solides qu’elle a su nouer avec les acteurs malgaches et la SADC. Nous serons présents aux côtés de Madagascar, élément clé de l’équilibresous-régional, et nous nous impliquerons dans l’organisation et l’observation des futures élections, en partenariat avec l’OIF, pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel. Les valeurs qui nous lient à travers une solidarité active sont notre force

rapports-2011
Télécharger