Message du Secrétaire Général

Dès ma prise de fonctions en juillet 2008, j’ai sillonné nos îles pour prendre le pouls de la situation. J’ai pris conscience de leur beauté, de leur potentiel de développement. J’ai mesuré la force des attentes des populations à l’égard de la COI.

La restructuration de la COI a été un des premiers grands chantiers de mon mandat. Pour faire face au nombre croissant de projets, à la diversification des sources de financement et aux exigences des bailleurs de fonds. Les
mesures que nous avons prises en 2009 contribuent à améliorer l’efficacité, la transparence et la fiabilité de la COI. Nous avons renforcé le Secrétariat Général, réparti de manière plus rationnelle les portefeuilles d’activités entreles chargés de mission et mis en place de nouvelles mesures et procédures qui répondent aux normes internationales de gestion.

Début 2009, la crise malgache est venue nous rappeler qu’il ne saurait y avoir de développement durable sans stabilité politique. Par les liens de solidarité et d’amitié qu’elle a réussi à tisser entre ses membres, au fil des ans et de nombreuses coopérations fonctionnelles, la COI a montré qu’elle avait une véritable légitimité régionale à intervenir dans le règlement des crises et l’accompagnement des processus électoraux. Par ailleurs, j’ai saisi toutes les occasions de faire entendre la voix distincte de notre organisation dans le concert des Nations, en mettant en avant la singularité de nos problématiques insulaires. Cette spécialisation insulaire est la principale valeur ajoutée de la COI sur la scène régionale et internationale. Il nous incombe de la faire reconnaître davantage encore.

RA2009
Télécharger