Ebène, 13 mai 2021 – Les principales organisations et institutions régionales qui œuvrent pour promouvoir la pêche durable dans le sud-ouest de l’océan Indien ont réitéré leur engagement à unir leurs efforts afin d’exploiter efficacement les ressources halieutiques de la région. Celles-ci représentent un manque à gagner de 7,5 milliards de dollars américains par année selon la Banque mondiale. Les entités concernées se sont réunies pour le deuxième comité de pilotage du programme ECOFISH, au siège de la Commission de l’océan Indien, afin d’adopter les lignes directrices de leur coopération dans ce secteur pour les douze prochains mois.

Cette collaboration rassemble la Commission de l’océan Indien (COI), le Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA), la Communauté de l’Afrique de l’Est (CEA), l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), la Communauté de développement de l’Afrique australe(SADC), l’Agence du lac Tanganyika (ALT), l’Organisation de la pêcherie du lac Victoria (OPLV), la Commission des thons de l’Océan Indien (CTOI) et la Commission des pêches du sud-ouest de l’océan Indien (SWIOFC). Promu et financé par l’Union européenne (UE), ce partenariat contribuera à consolider les acquis des États de la région en faveur d’une pêche durable, génératrice de croissance et d’emplois.

Plus d’informations dans le communiqué de presse.

Télécharger le communiqué