Antananarivo, le 21 mars 2019 – S.E.M. Andry Rajoelina, président de la République de Madagascar, a reçu, le 21 mars 2019 à Antananarivo, S.E.M. Hamada Madi, Secrétaire général de la Commission de l’océan Indien (COI) pour un entretien. A cette occasion, le chef de l’Etat malgache a souligné le vif
intérêt qu’il porte à la COI en tant qu’organisation capable de mutualiser les moyens régionaux, notamment en matière de sécurité maritime. Le président de la République a ainsi exprimé l’importance qu’il attache à la prochaine Conférence ministérielle sur la sécurité maritime des 18 et 19 juin prochains à Maurice et à laquelle Madagascar participera très activement.

Le président de la République de Madagascar a également marqué sa volonté de redonner à Madagascar une place essentielle dans l’espace régional, africain et internationalgrâce à une politique étrangère active sur le plan bilatéralet multilatéral, ce qui implique au premier chef la Commission de l’océan Indien.

Comme son ministre des Affaires étrangères rencontré la veille, le chef de l’Etat a fait savoir qu’il est très favorable à une évolution de l’organisation qui doit pouvoir porter de nouvelles ambitions avec une gouvernance rénovée lui permettant de faire face à des enjeux chaque jour plus complexes comme la sécurité alimentaire.

Le 20 mars 2019, le Secrétaire général de la COI a été reçu par le chef de la diplomatie malgache, S.E.M. Naina Andriantsitohaina, pour une première réunion de travail suite à sa prise de fonction. Le ministre des Affaires étrangères de la Grande île a transmis son accord sur le budget 2019 de l’organisation et a dit sa volonté de renforcer le dialogue politique entre son ministère et le Secrétariat général.

Ces deux entretiens avec les hautes autorités de la République de Madagascar ont démontré une totale convergence de vues sur les grands enjeux de la région et
sur l’importance du rôle que Madagascar entend assumer au bénéfice d’une Indianocéanie plus sûre, plus résiliente, plus solidaire.

Télécharger le communiqué