Antananarivo, le 14 décembre 2018 – Le Vice-président de la République des Seychelles et Président en exercice du Conseil de la Commission de l’océan Indien (COI), S.E. Vincent Mériton, a effectué du 11 au 14 décembre une mission à Madagascar en vue du second tour du scrutin présidentiel prévu le 19 décembre.

Au cours de sa visite, il a rencontré plusieurs hauts représentants du gouvernement intérimaire dont S.E Rivo Rakotovao, président par intérim, S.E. Ntsay Christian, Premier ministre, les représentants des institutions en charge des élections (Commission électorale nationale indépendante et Haute cour constitutionnelle) ainsi que les deux candidats en lice M. Andry Rajoelina et M. Marc Ravalomanana.

Lors de ces entrevues, le président du Conseil a souligné combien « il est naturel pour la COI, en tant qu’organisation régionale de proximité, d’apporter son appui à Madagascar dans la réalisation du second tour de l’élection présidentielle dans le strict respect de la souveraineté du pays ». « Le peuple Malagasy est le seul à décider de son avenir », a-t-il ajouté en appelant à un second tour qui se déroule « dans la paix et dans la transparence ».

La mission de la COI fut également marquée par une réunion du comité de pilotage du Programme régional de sécurité alimentaire et nutritionnelle (PRESAN) et l’inauguration des bureaux de l’Unité de coordination. « Cet événement technique, rassemblant des représentants de tous les Etats membres de la COI, est un signal clair dans notre détermination à accompagner Madagascar sur le chemin de la croissance et du développement en complément de notre action en faveur de la stabilité et d’un scrutin présidentiel apaisé », a souligné Hamada Madi, Secrétaire général de la COI.

Le président du Conseil de la COI a également organisé, en collaboration avec l’Union africaine, une rencontre de consultation avec tous les représentants de la communauté internationale le 12 décembre. A cette occasion, il a souligné « qu’il faut aider Madagascar à tourner définitivement la page de la transition politique pour rentrer dans celle de la démocratie stabilisée ». Et d’insister sur le fait que « la destinée de Madagascar appartient au peuple malagasy, et à lui seul », précisant que la COI privilégie l’écoute et le dialogue avec les institutions nationales, la communauté internationale et avec les candidats en lice au second
tour du scrutin présidentiel. « C’est en les écoutant, en les comprenant, en réfléchissant avec eux, que nous pouvons faire œuvre utile », a-t-il précisé. Vincent Mériton a annoncé l’envoi d’une mission d’observation composée des anciens Secrétaires généraux de la COI qui sera coordonnée par l’Ambassadeur Jérémie Bonnelamme, envoyé spécial du président de la République des Seychelles, S.E. Danny Faure.

Le Président du Conseil était accompagné tout au long de sa mission par le Secrétaire général de la COI, S.E. Hamada Madi, de l’Officier permanent de liaison de la COI pour les Seychelles, M. Jacques Belle, et de M. François Vuillemin, directeur de la COI.

Télécharger le communiqué