Sainte-Marie (Madagascar), 22 novembre 2019 – Dans le cadre du programme ENERGIES, mis en œuvre par la Commission de l’océan Indien (COI) et financé par l’Union européenne, 16 charbonniers de l’île Sainte Marie ont été formés aux techniques de carbonisation améliorée. Ils ont été mis à l’honneur lors d’une cérémonie de remise de certificats, remis par le maire de l’île Sainte-Marie, Ismak Ado Crophe Beassou, le représentant du Secrétaire général de la COI, le chargé de mission, Marc Maminiaina, le responsable du programme ENERGIES, Marc Kwai Pun et le directeur de la SARL AIDES, Rakotoarivelo Manitra. À Sainte-Marie, la pratique de la carbonisation par les paysans est une source de revenu par excellence.

Le programme ENERGIES a mené une étude réalisée par le CIRAD et AIDES sur la création d’une filière de valorisation énergétique (carbonisation) du Grevillea banksii, une espèce envahissante, sur l’île Sainte-Marie. Suivant les recommandations de cette étude, 16 charbonniers ont été formés à la technique de carbonisation améliorée du 28 août au 9 octobre 2019.

Ces charbonniers ont ainsi pu découvrir et mettre en pratique les améliorations concernant le séchage du bois, l’orientation de la meule, le chargement, le recouvrement, les évents, l’allumage ainsi que la conduite de la carbonisation. Mieux, ils peuvent dès à présent former d’autres charbonniers à cette nouvelle technique qui permet d’améliorer le rendement de la carbonisation de 33,9%. Le charbon obtenu est de meilleure qualité avec une cuisson qui dure plus longtemps (jusqu’à 30 à 50% de plus selon les foyers de cuisson utilisés).

Cette nouvelle technique est bénéfique sur nombre de points : augmentation de la production et donc des revenus pour les charbonniers, réduction des dépenses énergétiques, préservation des ressources naturelles de l’île Sainte-Marie.

Télécharger le communiqué