On ne ferait que noyer le poisson si on prétendait que notre biodiversité marine ne souffre pas des effets de la pollution plastique. C’est maintenant un fait connu : chaque année, des tonnes et des tonnes de plastique sont déversées dans les océans. La surconsommation, le gaspillage et la culture du tout-jetable ne font qu’empirer la situation…

C’est pourquoi le projet SWIOFish2 a décidé de lancer une campagne de sensibilisation auprès des écoles primaires des États insulaires en développement d’Afrique et de l’océan Indien.

Les pays bénéficiaires sont :

  • Le Cap-Vert
  • Les îles Comores
  • La Guinée-Bissau
  • Madagascar
  • Les Maldives
  • L’île Maurice
  • São Tomé-et-Principe
  • Les Seychelles

La campagne en quelques mots

Afin de conscientiser les élèves de grade 4 et 5 au concept d’économie circulaire et à la réduction de la pollution marine par le plastique, un programme de sensibilisation sera lancé. Cette campagne originale fait appel au Capitaine Fanplastic, un personnage de bande dessinée qui a pour mission de promouvoir la notion de réutilisation et de recyclage du plastique. Ce plastique peut engendrer des problèmes environnementaux et sanitaires lorsqu’il est jeté.

Ce programme novateur repose sur une approche unique comprenant des récits graphiques, de la créativité et des jeux pour éduquer les enfants.

 

À l’abordage moussaillon !

Les enfants raffolent des histoires… et cette campagne leur permet justement d’en être les héros !

La campagne démarre par un récit durant lequel des animateurs formés par des ONG locales partagent la légende du Capitaine Fanplastic. Les élèves sont plongés dans l’univers du capitaine au moyen d’illustrations graphiques. Ils découvrent les répercussions de la pollution plastique sur les mammifères marins et les oiseaux, ainsi que la valeur des déchets plastiques, qui peuvent être considérés comme une ressource plutôt que comme des ordures.

Les enfants participent également à une séance de questions-réponses avec le capitaine, et cela leur permet de mieux comprendre les incidences des déchets plastiques sur la biodiversité marine. Cette session est suivie d’un atelier au cours duquel ils apprennent à réutiliser et à recycler le plastique. Ils y confectionnent un cache-œil de pirate, semblable à celui utilisé par le capitaine, ainsi que la carapace de Fin la tortue.

Enfin, les élèves se rendent soit dans l’enceinte de l’école, soit dans un parc avoisinant, ou bien à la plage pour participer à une chasse au trésor. Ils se munissent d’une carte au trésor donnant des détails sur les types de déchets qu’ils sont susceptibles de trouver. Cet exercice encourage le nettoyage tout en s’amusant ! Les déchets collectés sont ensuite pesés et des récompenses sont offertes à l’équipe la plus performante.

Cette campagne inspirante et amusante pour les enfants contribuera certainement à former les futurs héros de la lutte contre la pollution !