This panel is hidden

Les Objectifs

En réponse aux problèmes engendrés par la carence en matière de gestion durable de l’environnement dans un contexte de dégradation permanente et alarmante de l’environnement, les quatre pays ACP membres de la COI (Comores, Madagascar, Maurice et Seychelles) ont jugé utile de mettre en place un projet pilote d’Appui Régional à la Promotion d’une Education pour la Gestion de l’Environnement (ARPEGE).

Ce programme a été conçu dans le prolongement du Programme Régional Environnement (PRE/COI, 1995-2003, financement 7ème FED), qui a jeté les bases d’une coopération régionale dans le domaine de l’environnement et réalisé notamment des pré-audits environnementaux dans les pays membres. A cette occasion avait été constaté un important besoin de formation en matière d’environnement et de développement durable.

Une première étude d’identification s’était déroulée en 1997. Les résultats de cette étude montraient que, dans tous les pays de la COI, l’introduction de l’Education environnementale dans les programmes scolaires était souhaitée ; ils mettaient en évidence l’intérêt d’une approche régionale pour la mise en place d’une pédagogie de l’environnement.

Tout en s’interrogeant sur la pertinence d’une approche régionale pour un projet d’Education environnementale, l’étude de faisabilité, réalisée en 1998-1999, a confirmé l’intérêt des pays pour cette approche. Elle propose de considérer le projet ARPEGE comme un projet pilote « cherchant à valider l’option régionale » et « à utiliser l’Education pour l’environnement comme un outil régional pouvant aider à l’intégration du concept communautaire régional ». Le rapport de projet présenté à l’issue de l’étude de faisabilité a débouché, au terme d’un atelier de validation réuni en janvier 1999 à Quatre Bornes, sur une demande de financement auprès de la CE (rapport final RRI-SECA, août 1999).

Sur cette base, une convention de financement a été signée à Bruxelles en mars 2000 pour un montant de 1,8 M€ (8ème FED). La France/Réunion s’étant retirée du projet, le montant de la contribution européenne a été porté, par avenant du 18 juillet 2002, à 1,98 M€ et la durée de la convention de financement prolongée au 31 décembre 2005.

La COI a conclu, le 9 décembre 2002, un contrat d’assistance technique avec la Fondation Universitaire Luxembourgeoise, Arlon, Belgique (FUL, devenue Département des Sciences et Gestion de l’Environnement, Faculté des Sciences, Université de Liège en janvier 2004 après son intégration au sein de l’Université de Liège).

Le projet pilote ARPEGE a effectivement démarré en janvier 2003.

L’objectif global du projet était de contribuer à la sensibilisation des jeunes des pays ACP de la COI à la protection et à la gestion durable de leur environnement.

Son objectif spécifique était le développement et la validation, au niveau d’institutions pilotes, d’une méthodologie et d’un outil pédagogique adaptés, du type « malle pédagogique ».

Ce projet avait une valeur incitative. Il visait à jouer un rôle moteur et exemplaire dans le contexte de l’Océan Indien où, sans se substituer aux fonctions éducatives des Etats, il peut les aider à promouvoir efficacement l’Education Environnementale (EE).

Programme expérimental de la COI, le projet ARPEGE était un projet pilote qui placait la dimension régionale au cœur de ses interventions. Il devait à la fois relier des ressources humaines et des bénéficiaires provenant des quatre pays ACP de la région et inciter les administrations concernées à reprendre à leur compte cette modélisation régionale de l’EE.

This panel is hidden

Bulletins d'Informations

Nom:



Courriel:



Termes et conditions
Accepter les conditions générales
Accepter la politique de confidentialité